6 des Matériaux Durables de Construction les plus Ecologiques en 2021

Vous voulez construire votre maison, mais vous avez marre des matériaux traditionnels ? Voici 6 matériaux de construction écologique

De nombreux matériaux considérés comme durables ou écologiques sont apparus sur le marché pour réduire l’impact environnemental de la construction et de l’exploitation des bâtiments. Ces matériaux durables n’ont qu’un objectif spécifique : favoriser une construction plus écologique, voire dresser une maison durable.

La beauté d‘une bâtisse dépend aussi de son impact sur l’environnement. D’ailleurs les maisons qui émettent le moins de CO² sur l’environnement sont des bâtiments faits à bases d’écomatériaux. Ce qui justifie logiquement la ruée vers ce type de construction. Nous vous présentons ici 6 matériaux, connus et inconnus, qui pourraient transformer radicalement votre mode de construction.

Le Bambou

Les experts en développement durable sont pratiquement tous de l’avis que le bambou soit l’un des meilleurs matériaux de construction écologiques de la planète.

Son taux d’auto-génération est incroyablement élevé, certaines espèces ouvant atteindre trois pieds en 24 heures. Le bambou est techniquement une herbe vivace, pas un bois, et il continue à se répandre et à pousser sans avoir à être replanté après la récolte. Il est répandu presque partout sur la planète et peut être trouvé sur tous les continents à l’exception de l’Europe et de l’Antarctique.

Parce qu’il est léger, le bambou est moins énergivore à transporter que de nombreux autres matériaux de durabilité comparable. Il a un rapport résistance poids élevé et une durabilité exceptionnelle une résistance à la compression encore plus grande que la brique ou le béton.

Il peut être battu sans être remplacé très souvent, ce qui n’est pas nécessairement le cas avec d’autres composantes durables à croissance rapide. Cela fait du bambou un choix viable pour les revêtements de sol et les armoires.

Bois et métal récupérés ou recyclés

L’aluminium et l’acier sont des matériaux à haute énergie intrinsèque en raison de l’énergie requise pour les produire. Tenez comme équivalence : l’extraction du minerai, le chauffage, la mise en forme des produits et le transport des matériaux lourds.

Par contre, chaque fois que le métal est correctement et efficacement réutilisé ou recyclé dans de nouveaux produits, son énergie intrinsèque diminue. Ce qui rend le matériau plus durable parce que « vous n’éliminez pas d’aluminium brut ».

Le métal recyclé est un matériau durable qui ne nécessite pas de remplacement fréquent. Il ne consume pas, ne se déforme pas, ce qui en fait une option viable pour les toitures, les supports structurels et les façades de bâtiments. Il est également résistant à l’eau et aux parasites.

Les métaux récupérés, tels que les composants de plomberie, peuvent parfois être utilisés sous leurs formes existantes au lieu d’avoir à être recyclés et transformés en un nouveau produit.

Comme le métal recyclé, la récupération et la réutilisation du bois réduit son énergie intrinsèque, qui est déjà inférieure en raison de son poids léger. Le bois a cependant moins de résistance, donc l’intégrité de chaque pièce doit être évaluée et choisie pour un projet approprié.

Le bois récupéré peut être utilisé dans une panoplie de projets de construction, y compris dans la charpente structurale, les planchers, les parements et les armoires.

Les Champignons

Oui, vous avez bien lu- les matériaux de construction à base de champignons existent bel et bien! Les racines de champignons, ou mycélium, peuvent être utilisées pour fabriquer des matériaux de construction plus résistants que le béton, plus isolés que la fibre de verre et complètement compostables.

Qui l’aurait deviné ? De plus, le mycélium se développe sans lumière souterraine, ce qui signifie qu’aucune source d’énergie externe n’est nécessaire pour la croissance.

Les Dalles de béton préfabriquées

Cette dalle de béton est formée sur le site d’un fabricant et expédiée en sections entières vers les chantiers de construction. Les couches extérieures enveloppent souvent une charge légère, comme une isolation en mousse.

D’autres versions sont entièrement en béton, mais ont de grands espaces d’air creux, comme des blocs de béton. Les dalles de béton préfabriquées sont couramment utilisées pour les murs et les façades de bâtiments, car elles résistent bien à toutes sortes de conditions météorologiques. Mais certains types peuvent être utilisés pour les planchers et les toits plats, en particulier les terrasses.

Le facteur de durabilité et écolo des dalles de béton préfabriqué est encore plus élevé que de nombreuses options de béton coulé traditionnelles. Car les dalles nécessitent souvent beaucoup moins d’énergie à produire et à assembler. Moins d’énergie pour la production signifie moins d’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère.

De plus, le béton préfabriqué offre la possibilité de durcir correctement dans un environnement contrôlé. Au lieu de l’exposer à diverses conditions météorologiques défavorables pour le durcir sur un chantier de construction. Un durcissement incorrect peut entraîner des fissures et des défauts structurels dans le béton et, dans le pire des cas, la nécessité de démolir le béton et de recommencer. Une catastrophe pour l’environnement. Le béton recyclé est un excellent moyen de contrôler la chaleur dans un bâtiment, et c’est un matériau de construction très abordable.

Les Biocomposites

Il fut un temps où il était difficile d’imaginer des bâtiments utilisant herbes, des fruits mutants ou des espèces végétales exotiques comme matériaux de construction. Mais l’utilisation de ces matériaux, généralement appelés «bioplastiques» ou «biocomposites», est en hausse.

Les bioplastiques sont des produits dérivés de sources végétales, animales, fongiques et bactériennes et certains de ces matériaux peuvent désormais être utilisés pour des constructions de maisons durables. Le développement de nouvelles technologies signifie que ces biocomposites sont de plus en plus faciles à produire et de meilleure qualité.

En matière de construction durable, les matériaux de construction à base de plantes sont une perspective incroyablement excitante ! Ils se veulent protecteurs de l’atmosphère.

La Terre Rammée

La construction en terre est l’une des plus anciennes techniques d’écoconstruction. Pensez à la Grande Muraille de Chine ! Ces derniers temps, on peut le voir dans les maisons de luxe créant des murs spectaculaires et durables qui ressemblent à de la roche sédimentaire.

Les murs en pisé (ou même les sols) peuvent être utilisés comme stockage thermique, permettant au soleil de les réchauffer pendant la journée. Puis de libérer lentement la chaleur dans les soirées fraîches.

Cette technique à faible teneur en carbone, utilise des formes dans lesquelles la terre et le liant sont placés en couches. Puis une pression est appliquée pour créer une surface dure et durable. Ces blocs utilisent des déchets de carrières pour créer des blocs de ciment à faible ou même zéro qui peuvent être installés par n’importe quel maçon.

En conclusion

Il est clair que des matériaux de construction écologiques deviennent de plus en plus indispensables. Nous sommes impatients de vous tenir informés sur tous les derniers produits de construction durable. Avec la disponibilité et l’accessibilité croissantes de ces matériaux de construction durables, nous savons que le futur s’annonce vert !


Poursuivez votre lecture :

Isolation durable
Maison autonome durable
Prix maison durable
Mobilier durable
Construction durable
Habitat passif

Please note

This is a widgetized sidebar area and you can place any widget here, as you would with the classic WordPress sidebar.