Comment réaliser une rénovation écologique de sa maison ?

La rénovation écologique consiste à améliorer les performances en isolation thermique et acoustique d’un logement afin de limiter la consommation d’énergie et de mieux respecter son environnement. Pour cela, il faut auditer puis agir sur la performance énergétique de la demeure en elle-même et de ses équipements. Il s’agit aussi de trouver des alternatives pour rendre votre maison plus durable. Quant au mode de chauffage, de production d’électricité ou même concernant les matériaux dont est constitué l’habitat.

Réaliser une rénovation écologique de son habitat consiste à isoler au mieux pour dépenser moins d’énergie en chauffage, à produire sa propre énergie à partir de systèmes durables et à choisir des matériaux plus respectueux de l’environnement.

Réaliser un audit énergétique de sa maison et effectuer les travaux d’isolation adéquat

Pourquoi un audit énergétique est nécessaire avant toute rénovation énergétique ?

Première étape d’une rénovation écologique : réaliser un audit afin de déterminer si la maison à rénover possède des ponts thermiques, c’est-à-dire des fuites d’air qui baisseraient nettement l’efficacité d’un chauffage, même écologique. À cause des ponts thermiques, l’intérieur de la maison a du mal à se réchauffer l’hiver et à conserver la fraîcheur lorsque les températures augmentent. Ainsi, l’un des objectifs principaux d’une rénovation écologique étant d’optimiser sa consommation en énergie, il est essentiel d’identifier avant toute action les travaux d’isolation à exécuter.

Comment effectuer un audit énergétique ?

La procédure la plus fiable est de faire appel à un professionnel qui utilisera une caméra thermique pour identifier les fuites de chaleur. Une tâche bleue au niveau des murs intérieurs signale une entrée d’air froide, tandis qu’en extérieur, des couleurs chaudes identifient la perte de chaleur. Une fois détectés, il faut procéder à des travaux d’isolation pour les combler. Cela peut être :

  • Des travaux d’isolation des murs en intérieur ou en extérieur.
  • Une isolation du plancher ou du vide sanitaire.
  • Des travaux d’isolation au niveau de la toiture.
  • Un changement des paroies vitrées et/ou des menuiseries.

Choisir des matériaux compatibles avec une rénovation écologique

Une fois le type de travaux d’isolation à effectuer déterminé, il est temps de s’intéresser aux matériaux à utiliser. Ceux-ci doivent être les plus naturels possibles, dénués d’émission de gaz toxiques et présentant une performance thermique et/ou acoustique intéressante.

Quels matériaux pour une construction écologique ?


Pour construire une maison durable, il faut privilégier les éco matériaux, soit des matériaux de construction plus écologiques, qui placent le respect de l’environnement au centre de leur cycle de vie. Pour être considérés comme des éco-matériaux, ils doivent répondre à certains critères :

  • Être issus de matières premières les plus renouvelables possibles.
  • Être résistant dans le temps.
  • Ne pas avoir d’impacts négatifs sur l’environnement ou pour l’être humain tout au long de son cycle de vie.
  • Favoriser le confort thermique.

Parmi les matériaux qui répondent à ces exigences, on peut citer les mortiers et bétons issus de matières végétales comme le lin, le chanvre, le bois, etc. Côté isolants, les laines de fibres animales et végétales y répondent en tout point, comme la ouate de cellulose ou encore la chènevotte, issue du chanvre.

Quels matériaux pour un revêtement de sol écologique ?

Une fois les gros œuvres terminés, il est temps de s’intéresser à l’aménagement intérieur et donc au revêtement de sol écologique. Là encore, les matières brutes et végétales sont à privilégier. Que ce soit les parquets, le linoléum, la moquette ou même le carrelage, tous possèdent des alternatives qui respectent l’environnement. Les pierres naturelles restent, elles aussi, un choix sûr pour ne pas commettre de faux pas !

Quels matériaux pour un revêtement mural écologique ?

Côté revêtement mural écologique, là encore, les matériaux naturels sont à l’honneur. Le bois certifié FSC ou PEFC apportera une touche naturelle, chaleureuse et durable à n’importe quel intérieur. Le liège peut être aussi une solution renouvelable apportant une jolie couche décorative. Les peintures peuvent, de même, être biologiques, dépolluantes ou naturelles. Les enduits naturels peuvent, eux, améliorer l’isolation et l’acoustique en une pose tandis que les papiers-peints décoratifs peuvent de même finaliser en beauté une rénovation écologique.

Opter pour un mode de chauffage écologique et compatible avec le système mis en place

Changer le système de chauffage existant de votre habitation pour un chauffage écologique constitue une autre étape essentielle d’une rénovation énergétique. Il existe trois principaux modes de chauffage écologiques.

Se chauffer au bois, un matériau renouvelable doté de nombreux systèmes de chauffage

Poêles, chaudières, cheminées… Choisir de se chauffer au bois, c’est opter pour un de ces systèmes qui s’adaptent aussi bien aux espaces réduits qu’aux grandes demeures familiales. Si les techniques employées ne sont pas nouvelles, elles ont tout de même été optimisées par les fabricants afin de consommer le moins d’énergie possible. Aujourd’hui, il faut trois à six fois moins de bois pour chauffer autant qu’il y a 50 ans.

Se chauffer au solaire : une solution à choisir en fonction de sa localisation

Le chauffage solaire est un système efficace si la région et l’exposition de la maison sont adaptées. La région, le relief et les ombres présentes sur le terrain conditionnent l’efficacité d’un système solaire. En effet, les capteurs doivent absorber un maximum de rayons pour produire le plus d’énergie possible afin d’alimenter le chauffe-eau écologique. De plus, il vaut mieux se trouver dans une zone où les températures sont assez fraîches pour profiter au maximum de ses performances.

Tirer la chaleur du sol avec des pompes à chaleur

Les propriétaires de maisons possédant un terrain peuvent choisir de capter la chaleur du sol pour produire leur propre énergie. Si cette méthode dépend énormément de la nature du terrain en question, cela reste une technique très efficace et très écologique : plus le sol est profond, plus les températures augmentent. Pourquoi ne pas en profiter ?

Produire son électricité de manière durable

Enfin, pour parfaire sa rénovation écologique, produire son électricité grâce au solaire est tout à fait possible. Même si cette technique ne peut pas représenter la totalité de l’électricité consommée par un foyer, il peut être intéressant d’être le plus indépendant possible et de générer une partie de son électricité consommée grâce au solaire. Cela permet de réduire nettement sa consommation sur une année. Avant tout travaux d’installation, mieux vaut toutefois étudier la rentabilité du projet afin d’être certain que l’exposition et la situation géographique de sa demeure permettent de réaliser des économies suffisantes en énergie.


Poursuivez votre lecture :

Construction durable
Isolation durable
Maison autonome durable
Prix maison durable
Mobilier durable
Habitat passif
Matériaux durables / écomatériaux

Please note

This is a widgetized sidebar area and you can place any widget here, as you would with the classic WordPress sidebar.